Sophrologie généraliste & spécialisations

Sophrologie generaliste
et specialisations

👉 Informations COVID

La santé de chacun est notre priodrité

Le protocole sanitaire national en vigueur sera respecté: le pass sanitaire sera demandé pour toutes les séances de sophrologie individuelles et en groupe: merci de vous munir de votre pass (en format papier ou numérique).

Et dans tous les cas, les règles habituelles de gestes-barrière et aération / nettoyage des surfaces seront aussi respectées.

Merci de votre compréhension 😊

 

Je suis une sophrologue généraliste: je peux accompagner tout type de problématiques ou demandes pour lesquelles la sophrologie est efficiente :
stress, anxiété, émotions, burn-out, épuisement, confiance en soi, fatigue et sommeil, préparation à un événement, apprendre à (mieux) respirer et/ou se relaxer, développer sa concentration et sa capacité de présence… 

J’ai cependant une sensibilisation particulière au corps et à la santé: gestion de la douleur (passagère ou chronique), accompagnement d’une maladie et des bouleversements de vie générés par la maladie ou le handicap, gestion du poids, de l’alimentation et image de soi, connaissance de son corps et apprendre à mieux vivre avec…

Je peux aussi accompagner des artistes ou pratiquants de disciplines artistiques,
afin de leur permettre d’enrichir et optimiser leur art ou leur passion (gérer son trac par exemple, gérer son énergie et sa présence scénique, prise de parole et gestion de sa voix,  stimuler sa créativité ou permettre le changement, mieux se connaître pour nourrir sa pratique…).

 

👉 Découvrons ensemble mes spécialisations :

Respiration & méditation de pleine conscience:

Méditons un peu… 😉
Qui d’entre nous n’a pas à un moment de sa vie au moins, voire fréquemment, ressenti un essoufflement, des palpitations, un poids dans sa poitrine, une impression de souffle court… un besoin d’aller « prendre l’air » et de respirer « un bon coup » :
stress, agitation, surmenage, anxiété, insomnies… sont devenues monnaie courante et mettent à mal notre quotidien et le devenir de notre santé physique et psychique.
Heureusement nous pouvons agir sur nous pour aller mieux !
Et qui, à certains moments heureux de sa vie n’a pas ressenti une respiration ample et profonde ? (en étant amoureux, avec son bébé, en vacances, dans son lieu de paix ou en présence d’êtres chers…). Heureusement, nous pouvons nous servir de ces ressources positives pour transformer nos situations désagréables et apaiser progressivement notre vie.

Respiration, corps, esprit et souffle :

Respiration et Vie sont imbriquées : émotions, activité physique, activité mentale, tout est relié à la respiration.
Cela semble comme une évidence : toute vie n’existe qu’à travers l’air qui nous traverse. Nous naissons dans une inspiration et nous mourons dans une expiration.
Notre corps et notre esprit sont en inter-relation constante avec l’air que nous faisons circuler en nous. Notre être tout entier est la résultante de notre relation avec notre respiration et notre souffle.
D’évidence, le souffle est le dénominateur commun de tout travail sur le corps et l’esprit, sachant que l’esprit agit sur le corps et inversement.
Faisons un petit tour de l’Histoire.
Depuis la nuit des temps, la respiration a été source d’intérêt, d’études et la base de nombreuses pratiques et philosophies de vie ou art de vivre.
Le Qui du taoïsme chinois, le zen japonnais lui-même influencé par le taoïsme, le yoga pranayama de l’hindouisme, le pneuma des Grecs, la rûah des Hébreux et plus récemment des pratiques modernes continuent à mettre en exergue ce socle inépuisable de richesse.
Au 20ième siècle, dans les années 30, le médecin allemand SCHULTZ a élaboré une technique d’auto-relaxation basée sur la respiration profonde, « training autogène », le Professeur neuro-psychiatre CAYCEDO a fondé en 1960 la sophrologie qui bien évidemment a beaucoup axé ses propositions autour de la respiration en puisant dans les fondements des pratiques orientales du yoga, du zen et de la méditation (la respiration pour se relaxer, se libérer, agir sur son énergie, ancrer et intégrer). Puis la méditation laïque de pleine conscience ou « Mindfulness » créée en 1979 par le docteur en biologie moléculaire américain Jon Kabat-Zin a fait du souffle vital et de la pleine présence les maître-mots de notre époque. Puis est arrivée comme une suite logique la « cohérence cardiaque », utilisée par le Docteur David SERVAN-
SCHREIBER puis promue par le Docteur français O’Hares (nutritionniste et psychothérapeute, conférencier, enseignant et auteur) : elle propose de réguler par le souffle la variabilité cardiaque afin d’agir sur notre cerveau.

Woman taking a deep breath

Je suis très sensibilisée au corps, à la santé aussi bien physique que psychique et à la possibilité d’agir en profondeur et durablement sur nous-mêmes.
La sophrologie m’a donné un potentiel énorme pour travailler sur la respiration, puisqu’elle puise dans toutes techniques ci-dessus (yoga, méditation bouddhiste et zen, le training de SCHULTZ).
Par ailleurs, j’ai depuis longtemps développé une pratique personnelle diversifiée de la respiration, en tant que chanteuse, en tant que praticienne de Pilates et de danse, ou encore de yoga.
Puis je me suis penchée sur la pratique de la méditation, où j’ai découvert l’approche du souffle: vivre sa respiration comme un tout, comme un élan vital, comme une seconde nature de soi-même, au delà de tout exercice ou action respiratoire: une expérience de vie au service du mieux-être.
J’ai alors décidé de me former à la méditation de pleine conscience et MBSR pour apporter un complément à la sophrologie, comme je me suis formée à la neuro-physiologie et respiration pour mieux vous accompagner physiologiquement.

La méditation de pleine conscience: qu’est-ce que c’est & ça sert à quoi ?

La Pleine Conscience (mindfuness en anglais) est la conscience qui se manifeste lorsque l’on porte attention intentionnellement et de manière non jugeante sur l’expérience du moment présent.

En 1979, Jon Kabat-Zinn, docteur en biologie moléculaire diplômé du MIT aux Etats-Unis, pratiquant lui-même le yoga et la méditation, a eu l’intuition d’adapter ces pratiques dans le contexte hospitalier où le stress est très présent, aussi bien chez les patients que chez les soignants, en proposant un protocole précis.

L’environnement et les relations) en y intégrant une dimension d’éthique et de bienveillance » selon le site de l’association ADM. C’est de là qu’est né le programme éducatif et préventif appelé MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction – Réduction du Stress basée sur la Pleine Conscience) au sein de la Faculté de Médecine de
l’Université du Massachusetts, avec la création plus tard du Center For Mindfulness
in Medecine, Health Care, and Society (C.F.M.).

Pratiqués dans un contexte laïque, les programmes basés sur la Pleine Conscience sont
nés de la rencontre entre deux mondes de connaissance :

  • d’un côté, la méditation de Pleine Conscience qui trouve son origine dans la tradition de la psychologie bouddhiste sous la forme d’enseignements et de pratiques (vipassana) développant les qualités universelles de présence attentive, de compassion et de sagesse ;
  • et de l’autre, celui de la science, de la médecine et de la psychologie occidentale.

La pratique de la méditation de Pleine Conscience se déploie aujourd’hui dans de nombreuses sphères de notre société et fait l’objet d’un nombre croissant d’études scientifiques » (selon le site de l’association ADM).

Selon cette même source, « la méditation de Pleine conscience entraîne notre capacité d’attention et de discernement à ce qui est présent dans l’instant (nos pensées, nos émotions, nos sensations physiques, mais également l’environnement et les relations) en y intégrant une dimension d’éthique et de bienveillance ».

Quand-retenir-son-souffle-plus-longtemps

Pourquoi pratiquer la méditation ? Et pourquoi l’associer à la sophrologie ?

La méditation est une pratique accessible à tous.

Expérimenter la méditation permet de réduire son stress, de mieux vivre ses émotions, de calmer son mental et de développer une présence bienveillante envers soi et dans la vie.

Toujours selon l’association ADM, « entraîner son attention permet de vivre pleinement, en étant plus présent et plus conscient. La pratique de la Pleine Conscience permet de contacter nos ressources internes, notre capacité de résilience au stress, notre clarté d’esprit, notre calme intérieur, notre liberté par rapport aux schémas réactifs habituels, notre bienveillance. C’est la relation que nous entretenons à nous-mêmes, aux autres et au monde qui progressivement peut changer et s’apaiser, en voyant et en comprenant plus clairement ce qui est à l’origine de notre stress et de nos insatisfactions.

Depuis 30 ans, la recherche scientifique s’intéresse aux programmes basés sur la Pleine Conscience qui, organisés selon un protocole précis, facilitent la réplication d’études. La science a ainsi mis en lumière de nombreux bienfaits sur la santé (réduction du stress et résilience au stress, meilleure régulation émotionnelle, concentration, neuroplasticité…) ainsi que sur de multiples pathologies liées au stress (douleurs chroniques, inflammation, psoriasis, hypertension…) ».

Selon Jon Kabat-Zinn:

« La pleine conscience nous parle d’être pleinement éveillé dans notre vie. Il s’agit de percevoir l’exquise vivacité de chaque instant. Nous nous sentons plus vivants. Nous trouvons aussi un accès immédiat à nos ressources internes puissantes, ressources de
discernement, de transformation et de guérison. ».
« Vous ne pouvez pas arrêter les vagues, mais vous pouvez apprendre à surfer »
« La plupart d’entre nous avons besoin de recevoir la permission pour passer du mode faire au mode être, principalement parce que nous avons été conditionnés depuis notre enfance à accorder plus de valeur au faire qu’à l’être »
« Nos pensées colorent habituellement toutes nos expériences, et provenant de réactions et de préjugés basés sur une information limitée, influencées par notre conditionnement passé, elle sont en général approximatives. En conséquence, lorsque nous ne prenons pas conscience de cet état de choses, notre vision du moment présent risque d’être obscurcie. Le simple fait d’être familier avec cette habitude de juger qui est si profondément ancrée en nous, et de l’observer quand elle apparaît, nous conduira à une plus grande réceptivité. »

Et selon moi 😉:

Alors que la sophrologie propose un travail sur toutes les temporalités de la vie (présent, future, passé) et que la respiration y est un puissant socle d’accès (qui permet ensuite une action sur soi-même), la méditation se recentre sur le présent et sur l’expérience du souffle comme élément existentiel sans action, sans intention particulière sur notre vie.

Sophrologie et méditation de pleine conscience se complètent parfaitement selon moi, raison pour laquelle j’intègre la méditation à mes séances de sophrologie, aussi bien en individuel qu’en séance de groupe, lorsque je pense que cela peut apporter un plus pour les personnes.

Ainsi voici ce que je dirais de la méditation:

“Affiner notre attention et notre perception des choses, c’est nous approcher de façon profonde et sensible de notre être (notre rapport à nous-même et au monde extérieur), c’est devenir capables d’attraper dans notre filet à papillons, seconde après seconde, chacun des phénomènes qui circulent en nous. Cette capacité s’entraîne, se développe et peut inonder et changer toute notre vie. Alors nous comprenons mieux qui nous sommes et nous pouvons changer pour trouver notre juste place, notre propre chemin, devenir plus libres en soi et au monde”.

f3b0b54a4a472273c6e9ff200a5520c6

Atelier SOPHRO-VOIX: la voix libre comme l’air !: 

Je propose aussi un atelier collectif SOPHRO-VOIX en collaboration avec un médecin phoniatre, pour que la respiration soit incarnée dans notre corps et que notre voix vienne se placer de façon juste et optimum en fonction de son utilisation: prise de parole en public, parler, convaincre, enseigner, chanter…tous les métiers qui utilisent beaucoup leur voix sont au bon endroit !

Ce stage a pour objectifs de comprendre et ressentir les éléments physiologiques (approche anatomique) de la respiration, de la pose de voix et de la projection sans effort. Il s’appuie sur un travail en atelier pratique en petits groupes afin de permettre une évaluation collective mais aussi individuelle. 

L’approche sophrologique sera un moyen d’incarner notre corps pour vivre notre voix, instrument unique créé par notre corps. Ainsi, notre voix pourra devenir un support optimum de travail, de communication et/ou du domaine artistique. Sentir notre alignement intérieur, libérer notre souffle, afin que notre voix puisse se « placer » au plus juste de ce que nous sommes.

Voici-voilà quelques citations inspirantes sur la voix 😲 : 

“Riche d’une palette de tons infinis qui nous permet de dire, dialoguer, chanter, charmer, reproduire ou créer d’autres sons, la voix est magique” BARBARA.

“Chanter, c’est comme honorer l’oxygène” BJÖRK.

“La conscience est la voix de l’âme, les passions sont la voix du corps” Jean-Jacques ROUSSEAU.

 

 

Alors finalement….si vous vous demandez: 

“Comment on doit respirer? ” (nez, gorge, ventre…diaphragme…)

” Comment ressentir ma respiration?”

“Comment me tenir pour bien respirer?”

“Comment agir sur ma respiration?” (je veux me relaxer, arriver à dormir, me défaire de mes pensées envahissantes, canaliser mes émotions, calmer mes palpitation et crises de panique, calmer mon stress…?)

” Comment mieux utiliser ma voix?” 

“Comment méditer et pourquoi?” 

Et bien venez !!! 

Gestion du poids, équilibre alimentaire et image de soi:

De quoi parle t-on ? 

Notre poids sur la balance est une préoccupation fréquente qui peut varier au fil des saisons et des difficultés diverses que nous rencontrons dans notre vie. 

Chacun de nous, homme ou femme, s’est certainement déjà retrouvé préoccupé voire obnubilé par une décision de perte de poids ou de régime (voire pour certains, plus rarement, de décision de prendre du poids pour s’étoffer). 

Décision après décision, régime après régime, conseil après conseil des médias ou de praticiens divers, nos kilos font le yo-yo au gré de nos turpitudes et de notre projet plus ou moins bien ancré à l’intérieur de nous. Changer, décider de modifier son alimentation et tout ce qui y est relié, tenir sur le long terme et se sentir confortable dans le changement mis en place, cela est souvent difficile. Parce-qu les choix ne sont pas adaptés, parce que « tenir » nécessite d’être soutenu ? 

Besoin de perdre (ou gagner pour certains) du poids ou besoin d’équilibrer son alimentation ? Besoin d’acquérir une autre silhouette et/ de plaire davantage ? (laquelle, à qui?). Besoin de se sentir mieux dans sa peau ou dans ses baskets ? (se sentir soi-même, pouvoir refaire de l’activité physique…?). Nécessité santé ou médicale ? (mon médecin me conseille de maigrir pour protéger mon coeur ou mes articulations?). 

Les raisons apparentes ou plus ou moins cachées ne manquent pas ; et elles viennent s’imbriquer dans notre intimité, dans notre histoire personnelle parfois lointaine et sans que nous le sachions. 

Partir à leur rencontre par l’expérience sophrologique permet de mieux savoir où on va  et d’y aller plus sereinement et durablement.

como-bajar-de-peso-rapidamente

Ensuite, notre rapport à l’alimentation est très subjectif et nous avons des habitudes ou conceptions ancrées auxquelles on reste accroché comme à une bouée de sauvetage:nos goûts alimentaires, les interdits alimentaires, notre rapport au plaisir gustatif et aux autres sens, notre besoin de convivialité par le repas, nos rythmes alimentaires, notre conception de l’apport énergétique et de la qualité nutritionnelle des aliments dans notre biologie…

Découvrir et faire l’expérience sophrologique de ce que nous sommes ou de ce vers quoi nous devons aller pour être nous-mêmes.

Quand les kilos déraillent, c’est le plus souvent que d’autres choses dans notre vie se sont déséquilibrées : mauvais sommeil, stress/ anxiété, surmenage, difficultés émotionnelles, âge, manque de confiance en soi, difficulté avec l’image de soi ou besoin de plaire…

A chacun sa réaction alimentaire face à la vie ! Mes clients peuvent dire par exemple : 

« je compense avec le chocolat », « quand je suis bien, je mange », boire l’apéro avec mes amis, c’est mon meilleur anxiolytique », « je suis en sur-régime au boulot:pas le temps de penser à manger » etc.

22627388

Equilibrer son poids, c’est équilibrer sa vie : 

La sophrologie crée du lien entre tout ce qui est présent en nous et dans notre vie : elle permet de mettre du sens, de mieux cerner dans notre corps, nos pensées et nos émotions, les rapports de force ou d’apaisement et d’ouvrir des possibles. 

Elle est un moyen transversal et efficace de s’approcher de soi.

Elle permet de replacer notre corps et la façon dont nous vivons avec lui, dans l’ensemble de notre vie afin peut-être d’« être son corps » : ressentir, le connaître de l’intérieur par l’expérience kinesthésique et sensorielle, se relaxer, respirer, schéma corporel, posture, énergie, tensions et douleurs…). 

La sophrologie agit aussi sur notre mental et nos émotions : les repérer, les traverser, les canaliser, les mettre à distance, puis les voir évoluer peu à peu et sûrement se calmer…

Et la sophrologie nous offre à chacun un accès à nos valeurs, nos idéaux : nous pouvons les approcher, les découvrir voire même leur faire la part belle dans notre vie pour développer l’harmonie qui nous correspond dans la vie et donner du sens. 

Pourquoi je me suis spécialisée sur cette question ?

Parce-que depuis toujours, j’ai senti l’appel des sens dans ma vie, parce que l’alimentation et la cuisine sont une mine de trésors sensoriels et d’expression vitale qui nous ramènent au vivant, au rapport avec la Terre. Et aussi parce que l’art de se nourrir correctement nous maintient en bonne santé et que votre santé m’importe, aussi bien physique que psychique et émotionnelle.

fruit-2073_1280

Ce que je vous propose :

Un accompagnement individualisé par une approche sophrologique globale qui tient compte de toutes les dimensions de votre être : vie personnelle et professionnelle, corps, pensés, émotions et idéaux. Pour que vos projets avancent à votre rythme, en douceur mais durablement !
Mon accompagnement se fait en complémentarité des suivis médicaux ou autres que vous pouvez avoir par ailleurs (nutritionniste, diététicienne, naturopathe, psychologue…) parce que nous avons chacun des angles d’approches différents mais qui se complètent parfaitement.

Ainsi, peut-être qu’un jour vous vous direz : « mes kilos, je m’en balance ! » 😀

Sophrologie & pratiques artistiques:

sunset-4656041_1920
"Le corps chante notre destin. Nous avons juste à ête à l'écoute de ce chant". Annick DE SOUZENELLE. 

La sophrologie, tout un art !

La sophrologie est une discipline complexe et complète, elle transforme l’individu et sa vie, elle est au service du développement personnel. 

Elle est finalement un art !

Pour moi, c’est « tout un art » de la mettre au service de chaque personne, car chacun est unique et si complexe à la fois. 

Je pratique une sophrologie puriste mais aussi très adaptative et imaginative, car l’inventivité et la créativité font partie de moi.

Les pratiques artistiques et moi : 

Depuis toute petite, j’ai toujours été attirée par les pratiques artistiques et l’expression par la danse, la musique, le chant. Danser, faire de la musique ou chanter, c’est la vie !

J’ai pratiqué la danse classique, le modern-jazz puis je me suis tournée vers la danse africaine et les danses de salon. Pendant des années,  j’ai pratiqué avec effervescence la salsa et danses afro-latines, pour enfin me consacrer exclusivement au tango argentin depuis plus de 10 ans : la danse la plus aboutie et majestueuse à mes yeux, si sublime et difficile à la fois…

Par ailleurs, j’ai pratiqué assidûment le piano classique avec des enseignants de conservatoire, pendant 12 ans puis je me suis tournée vers mon propre instrument : ma voix ! J’ai alors pris des cours de chant avec divers enseignants toulousains, pour évoluer vers le jazz vocal puis le gospel. Avec la magnifique chanteuse Magali Piétri, je me suis lancée dans l’improvisation vocale, j’ai participé au projet de formation-création en afro-gospel « ZAMAO » du chanteur montpelliérain émérite Emmanuel Djob et depuis de nombreuses années je fais partie du choeur du groupe de gospel SOULSHINE VOICES dirigé par Sandrine GARCIA. 

J’ai aussi écrit quelques chansons de style groove-jazz-world, avec la collaboration d’un ami bassiste puis créé un groupe de musique. 

J’ai enfin collaboré au travail et à des événements de l’artiste sculpteur complet Gérard LARTIGUE, dont les créations relient esprit, corps et matière. 

Mes propositions de sophrologie au service des pratiques artistiques :
Au fur et à mesure de ma découverte et de ma pratique de la sophrologie, j’ai ressenti et voulu exploiter ses liens étroits au service des pratiques artistiques.
J’ai moi-même bénéficié personnellement des apports de la sophrologie dans mes diverses activités artistiques : pour incarner mon corps, mon mouvement, ma présence et ma respiration, sentir mon axe et ma liberté et utiliser mieux tous mes sens au contact du partenaire de danse, développer ma présence sur scène, lutter contre le trac, enrichir ma créativité, approfondir mon image de moi et l’essence de ma vie…
Je me suis de plus formée sur la voix auprès d’un médecin phoniatre et en tango-anatomie auprès de Laure FOUREST.

C’est donc pour moi important de permettre à tous ceux qui sont artistes professionnels ou simplement à ceux qui pratiquent des disciplines artistiques, d’être plus ancrés dans leur pratique, de gérer leur trac, leur corps, leurs pensées, leur voix, de travailler sur leur image d’eux, d’exploiter leur créativité etc

 

Sophro-Voix :

Je propose un atelier collectif SOPHRO-VOIX en collaboration avec un médecin phoniatre, pour que la respiration soit incarnée dans notre corps et que notre voix vienne se placer de façon juste et optimum en fonction de son utilisation: prise de parole en public, parler, convaincre, enseigner, chanter…tous les métiers qui utilisent beaucoup leur voix sont au bon endroit !

Ce stage a pour objectifs de comprendre et ressentir les éléments physiologiques (approche anatomique) de la respiration, de la pose de voix et de la projection sans effort. Il s’appuie sur un travail en atelier pratique en petits groupes afin de permettre une évaluation collective mais aussi individuelle.
L’approche sophrologique sera un moyen d’incarner notre corps pour vivre notre voix, instrument unique créé par notre corps. Ainsi, notre voix pourra devenir un support optimum de travail, de communication et/ou du domaine artistique. Sentir notre alignement intérieur, libérer notre souffle, afin que notre voix puisse se « placer » au plus juste de ce que nous sommes.

Ce stage sera proposé plusieurs fois et dans des lieux différents, en fonction de vos demandes.

Voici-voilà quelques citations inspirantes sur la voix 😲 : 

“Riche d’une palette de tons infinis qui nous permet de dire, dialoguer, chanter, charmer, reproduire ou créer d’autres sons, la voix est magique” BARBARA.

“Chanter, c’est comme honorer l’oxygène” BJÖRK.

“Le corps chante notre destin. Nous avons juste à ête à l’écoute de ce chant”. Annick DE SOUZENELLE. 

“La conscience est la voix de l’âme, les passions sont la voix du corps” Jean-Jacques ROUSSEAU.

 

Sophro-Danse & Sophro-Tango :

Ainsi, j’ai déjà proposé au centre culturel YEMAYA Terres de Rencontres des séances collectives de sophro-tango, pour permettre aux danseurs de tango argentin de mieux comprendre leur corps de l’intérieur, mieux l’incarner et ainsi préparer physiquement leur danse (ressentir, se relaxer, gérer son énergie, travailler sa posture et ses respirations, travailler son axe et son équilibre par un voyage intérieur…). Pour aussi travailler sur les sens et les mettre mieux au service du dialogue du tango. Et pour exploiter la créativité, la place qu’on prend, la communication dans cette danse à deux et même à trois avec la musique…
Et j’ai aussi proposé des ateliers collectifs « danse ta vie » pour tous, danseurs ou pas, afin que la sophrologie soit au service du corps, de la liberté de mouvement et puisse amener vers le mouvement danser et la liberté de vivre…

👉 D’autres propositions sur ce thème vous seront faites, et aussi en fonction de vos demandes.

Ces citations expriment mon approche :
« La danse, un minimum d’explications, un maximum de sensations » Maurice BEJART.
« Danser, c’est s’interroger, aller au plus profond de soi » Marie-Claude PIETRAGALLA.
Chez les amérindiens, l’amour se dit : « tu danses dans mon coeur »
« Le secret du tango, c’est rendre possible l’impossible. C’est danser le silence » Carlos GAVITO.